Aller au contenu

50,00 

Huile CBG 15% + 7,5%CBD

 

Quels sont les effets du CBG ?

Encore relativement méconnu, les effets du CBG intéressent de nombreux scientifiques et fabricants de produits dérivés du chanvre. Non psychotrope, il se rapproche des effets du CBD ou cannabidiol. Le CBG commence notamment à être reconnu pour ses bienfaits apaisants, analgésiques, anti-inflammatoires et “booster d’appétit”.

Le CBG donne-t-il de l’énergie ?

Tout comme le CBD, le CBG possède des propriétés apaisantes et anxiolytiques. Ce cannabinoïde discret permet donc de s’endormir plus facilement le soir et garantit un sommeil plus réparateur. En effet, lorsque l’on se sent détendu et que l’on dort bien, nous avons forcément plus d’énergie la journée. Les consommateurs rapportent également que le CBG peut avoir un effet “revigorant”.

Quels sont les effets du CBG sur le cerveau ?

D’après certains chercheurs, le CBG inhiberait la capture du GABA, un neurotransmetteur qui serait impliqué dans au moins 30% des synapses du cerveau. Ce phénomène entraînerait une relaxation musculaire et permettrait de diminuer l’anxiété.

Le CBG améliorerait également la régénération de nouvelles cellules dans le cerveau et lutterait donc contre certaines maladies neurodégénératives. Par exemple, une étude de 2015 a démontré que le CBG protégeait les neurones chez les souris atteintes de la maladie de Huntington, qui se caractérise par une dégénérescence des cellules nerveuses dans le cerveau.

Le CBG fatigue-t-il ? 

Bien que le CBG soit retrouvé en faible quantité dans les plantes de cannabis, il peut, tout comme le CBD, provoquer des effets indésirables comme de la fatigue chez certaines personnes.

Le CBG a-t-il des bienfaits ?

Même si contrairement au CBD, les recherches sur le CBG sont encore peu approfondies, les premières études à ce sujet suggèrent déjà plusieurs bienfaits.
Le CBG aurait une action efficace sur :

  • Les inflammations : tout comme le CBD, le CBG a des effets anti-inflammatoires sur l’organisme. Il pourrait donc être efficace pour soulager certains troubles comme la maladie de Crohn ou le syndrome du côlon irritable. Il soulagerait aussi les personnes qui souffrent de maladies de peau, comme le psoriasis.
  • L’appétit : le cannabis est bien connu pour augmenter les fringales. Et contrairement aux idées reçues, ceci n’est pas associé au THC. Certaines études ont permis de conclure que l’augmentation de l’appétit serait en fait lié au CBG.
  • Le glaucome : puissant vasodilatateur, le CBG serait efficace dans le traitement du glaucome, pathologie du nerf optique entraînant une diminution de la vision. Il permettrait précisément de réduire la pression oculaire.
  • La douleur : le CBG se lie aux récepteurs vanilloïdes, dont certains sont reconnus pour leur rôle dans la transmission des signaux de douleur au système nerveux central.
  • L’humeur : des recherches sur les souris ont permis de constater une amélioration de l’humeur grâce au CBG.
  • L’anxiété : le CBG possède des vertus apaisantes, capables d’agir efficacement sur le stress et la dépression.
  • Le système musculo squelettique : dans un avenir proche, le CBG pourrait jouer un rôle important dans le processus de guérison osseuse, notamment dans le cas d’une perte de densité osseuse ou de l’ostéoporose.
  • Le cancer : le CBG, tout comme le CBD semble offrir des propriétés anticancéreuses. Des études sur les souris ont montré que le CBG serait en mesure d’entraver la formation de cellules cancéreuses, notamment dans le cas de mélanome ou de cancer du côlon.
  • Les bactéries : le CBG s’avère tout aussi efficace que certains antibiotiques administrés dans le cadre d’infections sévères. Le CBG serait ainsi très prometteur sur toutes les bactéries à Gram positif, et en particulier le Staphylococcus.

Le CBG aide-t-il à la mémoire ?

À ce jour, aucune étude n’a permis de confirmer l’effet du CBG sur la mémoire. En revanche, une étude récente a démontré que le CBD pourrait améliorer le flux sanguin vers certaines parties du cerveau, associées à la mémoire et à la prise de décision. Le CBG étant une molécule qui se rapproche du CBD, cela laisse penser qu’elle pourrait, elle aussi, aider à la mémoire.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *